Peindre à l'airless

Sommaire

Pour certains travaux de peinture, peindre à l’airless est une alternative qui s’avère plus avantageuse que la technique traditionnelle de peinture au rouleau et à la brosse. La méthode est en effet beaucoup plus rapide (entre 50 et 70 % de gain de temps), efficace, et ne laisse pas de traces.

Afin d’obtenir un bon résultat, peindre à l’airless nécessite une préparation soignée et une mise en œuvre précise. Il est donc important d’accorder toute son attention à ces deux paramètres.

Voici comment peindre à l'airless.

Zoom sur la peinture à l'airless

L'airless est un pistolet à haute pression sans air, de haute technologie, qui pulvérise la peinture en très fines particules à l'aide d'une pompe à piston. On retrouve sous les appellations pistolet à peinture, station peinture, pistolet à compresseur des appareils de même type ou à air comprimé, à usage similaire.

Deux types de support bénéficient particulièrement de ce procédé :

  • les objets et mobiliers de formes complexes, difficiles à manipuler (ferronneries, chaises…) ou autres éléments d’agencement comportant des surfaces ajourées, à reliefs (volets, portails…) ;
  • les surfaces murales intérieures et extérieures et les plafonds, de préférence et tout particulièrement lorsque l’espace à peindre est vide de mobilier.

Bon à savoir : selon la nature de vos travaux, il vous faudra choisir le matériel adapté, à l’achat comme à la location. Il existe des machines de toutes capacités pour peindre des plus petites aux plus grandes surfaces. Comptez entre 80 et 120 € par jour en location pour un airless de moyenne capacité (dans notre exemple, pour l'intérieur d'un appartement), et entre 500 et 800 € à l'achat pour le même type d'appareil neuf.

1. Protégez votre espace de travail avant de peindre à l'airless

Peindre à l’airless produit un léger nuage lorsque vous projetez la peinture, il convient donc de bien protéger l’espace autour de la surface travaillée :

  • S’il s’agit de mobilier ou d’objets, prévoyez une bâche suffisamment grande sur laquelle vous viendrez positionner votre support à peindre.
  • Dans le cadre d’un espace de type logement, protégez, à l’aide de bâches et de scotch de masquage pour peintre que vous trouverez chez les marchands de peinture, toutes les parties qui ne doivent pas être peintes ou que vous choisissez de ne pas peindre.

Conseil : utilisez de la bâche pour les grandes surfaces à protéger (sols, murs, mobilier, fenêtres...), mais aussi des cartons qui ne se déchirent pas et protègent bien. N'oubliez pas de masquer avec le scotch les gonds, poignées, interrupteurs, douilles, encadrement de portes, etc.

Important : comme pour tous travaux de peinture, assurez-vous d'avoir un support sain, préalablement préparé selon la qualité de finition recherchée, et exempt de poussière.

Cette étape représente plus de 50 % du temps d'exécution pour peindre à l’airless. Ne vous en inquiétez pas, car la mise en peinture sera, elle, très rapide.

2. Faites un essai

  • Choisissez de préférence des peintures spéciales airless ou portant une image de pistolet à peinture. Sinon, diluez votre propre peinture à 5 % environ (à l’eau pour une peinture en phase acqueuse, au white spirit pour une peinture glycéro). Dans tous les cas, malaxez-la bien au mélangeur électrique.
  • Effectuez les réglages de votre airless (pression, forme du jet) en suivant les consignes techniques du fabricant fournies avec la machine.
  • Faites des essais préalables avant de démarrer votre mise en peinture :
    • Si vous observez un effet moucheté, c’est que votre peinture est trop épaisse, diluez-la davantage.
    • Si des coulures apparaissent, c’est qu’elle est trop liquide, rajoutez alors de la peinture non diluée dans votre seau.

Important : protégez-vous en portant combinaison et masque de peinture. Le port de gants est également recommandé pour épargner la peau sensible des mains. Assurez-vous également de maintenir une légère circulation d’air dans l’espace de travail afin de favoriser la dispersion des particules de peinture en suspension.

3. Peignez à l'airless

Vous pouvez peindre un appartement de 200 m² et plus en une journée (ou deux pour une application en deux couches). Prévoyez une ou deux journées complètes pour les protections. Nous prendrons ici comme exemple de réalisation la peinture d’une pièce.

  • Débutez par les plafonds, puis poursuivez par les murs, pour éviter les retombées sur votre travail.
  • Commencez à peindre en partant d’un angle et en couvrant dans un mouvement de va-et-vient lent et régulier une largeur vous permettant d’accompagner votre geste avec la totalité de l'avant-bras et du corps (entre 1 et 2 m). Le pistolet doit se situer à environ 20 cm du support. Maintenez le jet bien perpendiculaire à votre surface, venez toujours « mordre » sur 50 % du jet précédent et stoppez la projection à chaque fin de geste afin de ne pas créer de surcharge.
  • Puis « croisez » votre peinture, en venant recouvrir la surface que vous venez de peindre dans le sens inverse (horizontal puis vertical, ou inversement).
  • Couvrez ainsi la totalité de votre mur ou plafond, sans négliger les angles en creux et les arêtes saillantes.

Astuce : avancez par couches fines, sans surcharger en peinture, ce qui risquerait de compromettre un bon résultat.

  • Procédez au nettoyage de la machine.
  • Au besoin, appliquez après séchage une seconde couche en procédant de la même manière.
  • Enfin, lorsque l’opération est terminée et la peinture sèche, enlevez les protections en prenant soin de décoller les scotchs en douceur.

Important :après chaque couche d'application, procédez immédiatement au nettoyage de votre airless en suivant minutieusement les indications fournies dans la notice de l’appareil, de façon à maintenir un circuit d’alimentation propre et à éviter qu'il ne se bouche.

Ces pros peuvent vous aider