Comment rechampir

Sommaire

Dans le déroulement des travaux de peinture, le procédé de rechampir peut avoir différentes fonctions :

  • tracer des filets ;
  • peindre les angles en creux ;
  • faire la jonction en angle entre deux surfaces de couleur différente ;
  • tracer les contours extérieurs d'une forme à plat ;
  • délimiter des reliefs de type moulures de plafonds, portes, fenêtres, lambris.

L'acte de rechampir s'exécute à l'aide d'un pinceau rond taillé en pointe, appelé brosse à rechampir. Le résultat de ce procédé se nomme un rechampi.

Cette fiche explique comment rechampir en détaillant les différentes techniques.

Zoom sur l'utilisation d'une brosse à rechampir

Le choix de la brosse à rechampir

Il  existe plusieurs tailles de brosse. Les plus courantes portent les numéros suivants : 3/0, 0, 2, 4, 6, 8 qui vont du plus petit au plus gros.

La taille de la brosse est déterminée en fonction de l'épaisseur et de la longueur du tracé à exécuter, sachant que le rechampi sert aussi à préparer la suite du travail et couvre une bande assez large au-delà du bord du tracé (sauf pour le tracé des filets).

Pour peindre avec une brosse à rechampir, on se sert de la partie en biseau qui va de la pointe jusqu'au renflement.

Important : c'est avec la longueur du biseau (non avec la pointe du pinceau) et la charge de peinture contenue dans l'épaisseur de la brosse que se dessine le trait avec précision.

La charge en peinture

  • Pour charger la brosse en peinture, trempez-la aux 2/3 dans la peinture, c'est-à-dire la partie en biseau et un peu au-delà. C'est en effet dans la partie épaisse de la brosse que la peinture est stockée pour s'écouler vers la pointe au fur et à mesure du travail.
  • Épurez votre brosse une fois chargée sur les parois de votre bac afin de supprimer l'excédent de peinture.

Bon à savoir : ne trempez pas votre brosse jusqu'à la bague ou à la ficelle située du côté du manche. Ce geste engendre une charge de peinture trop importante, un tracé épais et imprécis, et rend difficile le nettoyage en fin d'utilisation (si de la peinture reste à la base des poils, elle va durcir et la brosse va perdre la souplesse nécessaire).

La tenue de la brosse à rechampir

  • Pendant l'exécution du rechampi, tenez la brosse sous la partie large du manche baguée de cuivre ou de métal, et selon votre position par rapport au support, prenez le manche soit comme un stylo, soit à pleine main pouce à plat sur le dessus.
  • Inclinez légèrement le manche de la brosse vers vous, de biais, de façon à suivre votre travail du regard, et écrasez les poils sur la longueur du biseau.
  • Pour plus de précision dans le travail de rechampi, prenez une position bien équilibrée, stable et travaillez face à vous.
  • Au fur et à mesure du rechampi, tournez de temps en temps, doucement, votre brosse d'un côté et de l'autre tout en la laissant appuyée sur le support, afin de faire descendre la peinture en réserve dans la partie renflée. Ne rechargez que lorsque le tracé n'est plus net.

Cas 1 : Tracez un filet

En décoration, vous pouvez être amené à tracer un filet de couleur sur une surface telle qu'un mur par exemple. L'opération s'effectue parfois à main levée.

Important : cette opération assez délicate doit être réalisée d'un geste sûr et régulier. Pour cela prenez appui sur le mur avec votre autre bras.

  • Choisissez votre brosse en fonction de l'épaisseur que vous souhaitez pour votre filet :
    • pour un filet de 1 à 5 cm, choisissez une des brosses les plus courantes (la brosse n° 3/0 pour 1 cm, et la brosse n° 8 pour 4 ou 5 cm) ;
    • les filets plus fins ou plus larges s'exécutent avec un autre type de pinceau ou selon d'autres procédés comme le masquage.
  • Une fois l'extérieur du filet délimité par un trait au crayon, positionnez la brosse à l'intérieur du bord du tracé en l'écrasant sur les 2/3 de sa longueur.
  • Tirez votre brosse régulièrement le long du trait, sans à-coups, et relevez-la doucement tout en restant dans l'axe du tracé dès qu'elle est déchargée en peinture.
  • Reprenez de la peinture et revenez vous positionner en mordant légèrement sur la partie précédente.
  • Continuez ainsi le tracé de votre filet.

Bon à savoir : le tracé d'un filet à la brosse à rechampir donne un aspect artisanal visuellement plus riche qu'un filet réalisé avec la technique du masquage, mais il demande un bon entraînement. Tout dépend de l'effet recherché.

Cas 2 : Peignez les angles en creux

Lorsque vous peignez murs et plafond d'une pièce au rouleau, celui-ci ne vous permet pas d'aller jusque dans les angles proprement. La brosse à rechampir, par sa forme en pointe, permet de déposer la peinture dans l'angle à la jonction des deux surfaces. Cette opération s'appelle communément « dégager les angles ».

On commence donc à peindre une surface en dégageant les angles. Cependant pour ne pas que l'opération laisse de traces, il convient d'avancer progressivement afin de pouvoir mordre avec le rouleau sur la peinture déposée avant qu'elle ne soit complètement sèche.

  • Utilisez une grosse brosse de type n° 6 ou 8.
  • Calez la pointe de votre brosse à rechampir à l'extrémité d'un angle.
  • Écrasez la brosse dans le creux de façon à ce qu'elle déborde bien des deux côtés (mur/mur ou mur/plafond) et tirez votre brosse en déposant suffisamment de peinture pour couvrir l'angle sans surcharge.

Important : écrasez les bords qui laissent un relief.

  • Procédez par longueurs de 1,5 m environ sur la hauteur totale d'un mur ou la longueur d'un plafond.
  • Revenez ensuite mordre avec votre rouleau sur la bande de peinture déposée à la brosse et couvrez la surface.
  • Continuez à marquer vos angles et progressez ainsi jusqu'à peindre la totalité de votre support.

Bon à savoir : ne cherchez pas à travailler les raccords d'angle avec la brosse à rechampir. Préférez une petite brosse plate ou pointue.

Cas 3 : Effectuez un rechampi des surfaces de couleur différente

Cette opération est la plus représentative, elle est souvent présente dans les travaux de peinture et de décoration.

Prenons l'exemple de deux murs mitoyens. Peignez un premier mur dans le ton choisi en débordant un peu sur le suivant et laissez-le sécher avant de procéder au rechampi du deuxième mur dans la nouvelle couleur.

  • Choisissez une brosse moyenne n° 2 ou 4.

Bon à savoir : une brosse plus fine ne facilite pas davantage le travail, mais allonge le temps d'exécution.

  • Positionnez-vous bien face à la jonction des deux murs.
  • Après avoir chargé votre brosse, posez-la délicatement à l'angle de votre mur, légèrement de biais vers l'intérieur.
  • Écrasez votre brosse aux 2/3 en prenant soin de ne pas dépasser sur le mur mitoyen.

Important : il est préférable de laisser un infime espace entre le tracé du rechampi et le creux de l'angle lorsque celui-ci n'est pas parfaitement régulier. Vous pouvez ainsi recréer une ligne bien droite qui améliorera visuellement la finition de votre travail.

  • Lorsque vous êtes bien positionné, tirez votre brosse sans casser le poignet et déplacez-vous de façon à accompagner votre geste de façon bien linéaire.
  • Visualisez la ligne que vous tracez et rectifiez les écarts au fur et à mesure.
  • En cas de débord sur l'autre mur, essuyez immédiatement à l'éponge (pour les peintures à l'eau) ou avec un chiffon imbibé de white-spirit (pour les peintures glycéro).

Bon à savoir : dans le cas d'un angle bien régulier, simplifiez-vous la tâche en appliquant une bande adhésive de masquage sur le mur déjà peint tout le long de l'angle de façon à obtenir un angle parfait. Il existe aujourd'hui des adhésifs spéciaux pour les tracés de précision (de couleur orangée généralement), à utiliser de préférence.

Cas 4 : Tracez les contours extérieurs d'une forme à plat

Si vous souhaitez dessiner un motif sur votre support, un mur par exemple, la brosse à rechampir vous permet d'exécuter proprement le tracé du contour extérieur de votre dessin.

  • Une fois le motif dessiné au crayon, placez votre brosse à l'intérieur du tracé, écrasée aux 2/3 le long du trait.
  • Tirez la brosse en vous concentrant sur le bord extérieur du tracé.
  • Poursuivez votre rechampi en rechargeant régulièrement votre brosse de façon à avoir une marque bien nette.

Important : épurez toujours la brosse avant de l'appliquer au mur, afin d'éviter que se crée un relief d'excédent de peinture le long du trait. Vous obtenez ainsi un tracé propre et net.

Cas 5 : Peignez des moulures au rechampi

Une autre application très courante du rechampi concerne la peinture des moulures et reliefs des boiseries, portes, fenêtres, soubassements, etc.

Pour faire la jonction entre le relief de la moulure et les parties planes adjacentes (panneau ou montant) lorsque celles-ci sont de couleur différente, ou entre la moulure et le carreau d'une fenêtre, la brosse à rechampir est particulièrement adaptée.

  • Prenez une brosse de taille fine ou moyenne selon votre moulure.
  • Positionnez votre brosse à cheval sur la moulure de façon à ce que le bord du biseau écrasé aux 2/3 vienne se caler exactement dans le creux de l'angle.
  • Tirez la brosse doucement en accompagnant bien votre geste avec tout l'avant-bras.
  • Terminez la jonction en angle à 45° des moulures avec un petit pinceau pointu.

Bon à savoir : pour vous aider, positionnez un couteau à enduire assez large dans le creux de l'angle en l'inclinant du côté opposé à la moulure. Appliquez la peinture sans surcharge, en vous laissant guider par la lame du couteau que vous essuyez de temps en temps. Déplacez le couteau le long de l'angle pour progresser.

Ces pros peuvent vous aider