Fabriquer et utiliser de la peinture à l'ocre

Sommaire

Le printemps et l'automne sont les deux saisons idéales pour faire des travaux de peinture à l'extérieur. La peinture à l'ocre est utilisée depuis des générations. La fabriquer soi-même est l'occasion de faire des économies et de travailler un produit naturel.

Voici comment fabriquer et utiliser de la peinture à l'ocre pour toutes vos boiseries extérieures et uniquement pour elles, avec des produits de base simples, tels que la farine et une terre colorante.

Zoom sur la peinture à l'ocre

Une peinture est habituellement nommée par son liant, mais la peinture à l'ocre est peut-être l'exception puisque l'ocre n'est pas le liant mais la charge, tout en étant également le pigment. En effet, il offre sa couleur à la peinture. Il existe différentes teintes d'ocre : ocre rouge, ocre jaune, ocre brune.

La peinture à l'ocre est donc une peinture à la farine ; elle est d'ailleurs nommée ainsi dans de nombreuses régions. La recette suivante fonctionne avec toutes les terres colorantes, ce qui vous laisse un bel échantillon de couleurs à disposition.

La composition de la peinture à l'ocre

  • Le liant de la peinture à l'ocre est la farine, elle peut-être de blé, la farine de base, ou bien de seigle pour les teintes foncées.
  • À cela l'on ajoute de l'huile d’œillette pour sa couleur claire et le rendu esthétique qu'elle donne à la peinture. Préférez-la si vous choisissez une couleur claire, elle vieillit mieux. Si vous optez pour une couleur foncée, vous pouvez prendre de l'huile de lin de bonne qualité, clarifiée et pressée à froid, qui fonce cependant dans le temps, mais qui est moins onéreuse.
  • On ajoutera à cette peinture un peu de siccatif qui accélère le séchage de la peinture, et du savon noir, qui est un dispersant : il va permettre de lier les pigments dans le mélange et de stabiliser la peinture.
  • Un peu de sulfate de fer va permettre d'ouvrir les pores du bois et de faire pénétrer la peinture dans les fibres, assurant une bonne tenue dans le temps.
  • Le tout sera mélangé avec de l'eau pour obtenir une belle pâte gélatineuse, un peu collante, qui sera appliquée sur le bois propre et préparé.

Les recommandations d'emploi

  • N'utilisez pas de récipients et d’ustensiles en aluminium et faites chauffer la peinture sur une plaque chauffante.
  • Diluez la première couche pour les bois n'ayant jamais été peints, pour les bois tendres ou bien si vous constatez qu'elle a tendance à s'étaler en épaisseur.
  • Il est préférable de réaliser une fine couche de préparation puis une couche de finition pour obtenir un résultat professionnel.
  • Portez des protections, masque et gants, lors de la préparation.

Bon à savoir : 1 litre de peinture couvre plus ou moins 3 m².

1. Préparez le bois

Le bois doit être propre, sain, sec et brut pour que la peinture puisse pénétrer sa surface et « accrocher » les fibres. Pour cela, poncez les surfaces pour arriver au bois ou bien utilisez un décapant chimique.

Consulter la fiche pratique

Bon à savoir : cette peinture pourra recevoir les années suivantes, 2 à 3 ans puis lorsque le besoin s'en fera sentir, d'autres couches après un simple ponçage en surface. Elle n'en tiendra que mieux par la suite.

Attention : cette peinture ne peut pas être utilisée sur les bois tanniques neufs comme le chêne et le châtaigner. En effet, l'eau qu'elle contient fait remonter le tannin et tache la peinture d’auréoles foncées.

2. Fabriquez la peinture à l'ocre

Pour la fabrication d'environ 1 litre de peinture à l'ocre, réunissez :

  • 70 g de farine ;
  • 70 cl d'eau ;
  • 350 g de terre colorante ;
  • 30 g de sulfate de fer ;
  • 10 cl d'huile ;
  • 2 cl de savon ;
  • du siccatif.

La veille de l'application

  • Mélangez le savon à 20 cl d'eau.
  • Ajoutez l'eau et le savon à la terre, petit à petit, en mélangeant bien pour obtenir une pâte parfaitement lisse et épaisse.
  • Couvrez le récipient avec un linge humide.

Le jour de l'application

  • Déposez la farine dans un grand récipient pouvant chauffer et ajoutez 10 cl d'eau tout en mélangeant.
  • Mettez le récipient sur la plaque chauffante et tournez en ajoutant le reste de l'eau. La pâte ne doit pas avoir de grumeaux.
  • Montez la colle en température jusqu'à ébullition sans cesser de tourner puis descendez en température et remuez durant 15 minutes.
  • Ajoutez la préparation de terre colorante, remuez pour bien incorporer la terre à la colle de farine, ajoutez le sulfate de fer et continuez de cuire durant 10 minutes sans cesser de remuer.
  • Ajoutez l'huile, remuez et continuez de cuire pendant une dizaine de minutes jusqu'à obtenir une belle pâte lisse, bien colorée.
  • Laissez refroidir la peinture avant d'ajouter 1 goutte, pas plus, de siccatif.

Bon à savoir : pour les grandes quantités de peinture, vous pouvez utiliser un mélangeur à peinture sur votre perceuse.

3. Appliquez la peinture à l'ocre

L'application se fait par beau temps, avec une température clémente, sans soleil direct et sans vent :

  • Utilisez un pinceau plat, bien épais, en poils naturels.
  • Remuez la peinture. Si elle est trop épaisse, ajoutez de très petites quantités d'eau.
  • Appliquez la peinture dans le sens du fil du bois.
  • Laissez sécher une nuit.
  • Égrenez (ponçage rapide de surface) la peinture dans le sens du fil du bois.
  • Dépoussiérez soigneusement et appliquez une seconde couche de peinture.

Important : remuez la peinture régulièrement durant l'application.

4. Conservez votre peinture à l'ocre

  • Pour conserver la peinture à l'ocre entre deux couches, posez un film alimentaire sur le pot puis un linge humide et fermez-le hermétiquement.
  • S'il vous reste de la peinture que vous souhaitez conserver pour un usage ultérieur, vous pouvez la congeler : mettez-la dans un pot en plastique, recouvrez-la d'un film plastique et fermez le pot avec un couvercle hermétique.

Ces pros peuvent vous aider