Peinture à l'huile de lin

Sommaire

Naturelle et écologique, la peinture à l'huile de lin est élaborée à partir d'ingrédients nobles respectueux de l'environnement. Notamment recommandée pour donner un second souffle aux boiseries, elle peut également être fabriquée à la maison. Découvrez-la avec nous.

Peinture huile de lin : quelles sont ses caractéristiques ?

La peinture à l'huile de lin utilise cette huile végétale comme liant.

Sa principale caractéristique est qu'elle s'oxyde, à l'inverse d'autres huiles végétales. Ce lent processus chimique fait qu'elle passe de l'état liquide à une consistance plus épaisse, comme du gel, puis à une consistance solide. On dit de l'huile de lin qu'elle est siccative.

Ce processus d'oxydation est permanent et continue pendant toute la durée de vie de la peinture, même quand elle est sèche. Elle est donc plus résistante que les peintures à base d'autres huiles végétales.

Remarque : dans les produits que l'on trouve dans le commerce, la peinture à l'huile de lin peut être additionnée d'autres huiles végétales, comme l'huile de soja.

La peinture à l'huile de lin a beaucoup d'atouts :

  • Elle présente une grande résistance aux intempéries.
  • Elle est lessivable.
  • Elle peut être teintée par des pigments naturels et offre une grande stabilité des couleurs.
  • Elle possède un grand pouvoir couvrant.
  • Elle laisse bien respirer le support, comme beaucoup de peintures naturelles.

Bon à savoir : le rendement de la peinture à l'huile de lin est fonction du support sur lequel elle est appliquée. Comptez entre 10 et 15 m² par litre pour les bois poncés et entre 8 et 12 m² par litre pour les bois bruts. Son application nécessite généralement 2 couches au minimum.

La peinture à l'huile de lin est surtout utilisée sur les supports en :

  • bois neuf ou ancien ;
  • bois raboté ;
  • bois brut ;
  • bois poncé.

Elle peut être appliquée sur toutes les boiseries intérieures et extérieures :

  • planches de rive ;
  • bardages ;
  • menuiseries ;
  • plinthes ;
  • volets ;
  • portes ;
  • meubles.

Parce qu'elle est résistante aux frottements, la finition satinée de la peinture à l'huile de lin permet de protéger le bois.

Remarque : elle peut également être appliquée sur des supports en plâtre ou en métal ne présentant pas de traces de rouille.

 

Fabriquer soi-même de la peinture à l'huile de lin

Pour fabriquer un demi-litre de peinture à l'huile de lin, il suffit de broyer 150 grammes de pigments et de rajouter progressivement, en mélangeant bien à la spatule ou avec un fouet, 2 à 3 litres d'huile de lin, en fonction de la texture souhaitée.

Il faut veiller à bien disperser les pigments dans la pâte et donc à dissoudre les grumeaux.

Bon à savoir : si vous souhaitez obtenir des teintes de blanc, il est possible de remplacer une grande partie des pigments par du blanc de Meudon ou du blanc d'Espagne, qui sont des craies naturelles finement broyées.

Où acheter de la peinture à l'huile de lin ?

On trouve de la peinture à l'huile de lin dans certains magasins spécialisés dans la peinture, mais aussi en direct auprès des fabricants sur leur site internet.

Comptez entre 3 et 5 € par m², avec un conditionnement en 0,75, 2,5, ou 10 litres.

Pour en savoir plus :

  • Faire sa propre peinture a l’avantage d’être économique et écologique. Apprenez à faire de votre propre peinture au lait de chaux.
  • Pour prolonger la durée de vie des boiseries intérieures et extérieures, il est vivement recommandé de les entretenir régulièrement à l'huile de lin pour bois.
  • Les pinceaux, les rouleaux et le pistolet à peinture font partie de la panoplie du peintre. À chaque pinceau, son usage et sa peinture. On vous dit tout.

Ces pros peuvent vous aider